Comprendre

chaque étape

SIMULEZ LE COÛT
DES OBSÈQUES

ÉTABLIR UN DEVIS
triangle-bleu

Que faire des cendres d’un défunt

Suite à la crémation, un certain nombre de possibilités s’offrent aux familles quant à la destination des cendres du défunt.

Les proches du défunt ont donc la possibilité de procéder à plusieurs façons de disperser (ou non) les cendres du défunt. 

La dispersion des cendres en pleine nature

A condition que cela ne soit pas fait sur un terrain privé et à proximité d’habitations, il est tout à fait possible de disperser les cendres d’un défunt soi-même, par exemple en forêt ou en montagne.

La dispersion des cendres en mer

Deux possibilités existent : une dispersion à proprement parler, ou bien une immersion de l’urne cinéraire. Il existe des urnes spécialement prévues pour cette dernière option, généralement conçues en sel ou en sable, qui se dissoudront dans l’eau.

Il est impératif de respecter une distance minimale de 300m depuis le rivage pour procéder à une dispersion, et de 5,5km pour une immersion. Il sera également obligatoire d’obtenir une autorisation de la mairie du port d’attache du bateau d’où seront dispersées les cendres.

La dispersion au Jardin du Souvenir

Ce que l’on nomme Jardin du Souvenir est un endroit, dans un cimetière ou attenant au crématorium, dédié à la dispersion des cendres des défunts.

Ce lieu étant soumis au règlement intérieur du cimetière ou crématorium dont il dépend, la dispersion y est généralement réalisée par le personnel du lieu ou par la société de pompes funèbres ayant procédé aux obsèques.

L’inhumation de l’urne dans une case de columbarium

Dans une partie du cimetière dédiée, le columbarium est un monument cinéraire composé de cases dans lesquelles sont déposées les urnes contenant les cendres des défunts. 

Ces cases sont scellées et nécessitent donc l’intervention d’un marbrier pour procéder à leur ouverture et fermeture. 

L’achat d’une case de columbarium est soumis aux mêmes exigences que l’achat d’une concession “classique” ; les prix et les durées des concessions sont donc variables en fonction du cimetière et de la commune.

L’inhumation de l’urne dans un cavurne

Contraction des termes “caveau” et “urne”, un cavurne est donc un petit caveau, construit en plein terre, conçu spécialement pour accueillir une ou plusieurs urnes cinéraires.

De par sa nature, il est soumis aux mêmes exigences qu’un caveau classique en termes d’inhumation, et nécessite donc d’obtenir l’autorisation de tous les ayants droits sur la concession, ainsi que l’intervention d’un marbrier.

L’inhumation de l’urne dans un caveau

Il est tout à fait possible pour une famille de procéder à l’inhumation d’une urne cinéraire dans un caveau déjà existant (caveau familial par exemple), et ce même si la sépulture est complète. L’urne est déposée dans ce que l’on appelle le “vide sanitaire”, qui correspond à l’espace libre laissé entre le cercueil le plus haut et la dalle qui ferme la sépulture.

Il est possible de faire inhumer plusieurs urnes dans ce vide sanitaire. Comme pour une inhumation “classique”, il est nécessaire d’obtenir l’autorisation de tous les ayant droits sur la concession pour pouvoir procéder à l’inhumation d’une urne. Là encore l’intervention d’un marbrier sera bien sur nécessaire.

Le scellement de l’urne sur une sépulture 

Si une famille possède déjà un caveau, il est possible de faire sceller l’urne du défunt sur le dessus de la sépulture. Des urnes spécialement conçues à cet effet, en granit ou en marbre par exemple, peuvent être proposées.

Le scellement d’une urne est réalisé par un marbrier, et comme pour les précédents cas, une autorisation de tous les ayant droits sur la sépulture est nécessaire.

La dispersion des cendres sur une propriété privée

Bien que les conditions soient très strictes et contraignantes, la dispersion des cendres sur une propriété privée est possible.

De par le caractère perpétuel de la dispersion, il sera obligatoire de garantir un libre accès au lieu, afin que les proches du défunt puissent venir se recueillir. Cet accès doit être permanent, et devra donc être maintenu en cas de vente de la propriété.

L’inhumation de l’urne dans une propriété privée

Si la dispersion des cendres peut se faire relativement librement, l’inhumation de l’urne dans une propriété privée est, elle, soumise à l’autorisation du préfet, et nécessitera aussi l’ouverture d’un libre accès à quiconque souhaiterait venir se recueillir auprès des cendres du défunt.

Notez que dans tous les cas de dispersion, que ce soit en nature, en mer ou au Jardin du Souvenir, il est nécessaire d’informer la mairie du lieu de naissance du défunt, afin que quiconque souhaitant se recueillir sur le lieu de dispersion puisse avoir connaissance de ce dernier.

Société de pompes funèbres habilitée par la Préfecture de Police

Simulez le coût de vos obsèques :

Besoin d'aide ?

Contactez-nous au :

09 70 19 04 04

EFFICACITÉ

“J’ai perdu ma mère, je ne souhaitais pas passer des heures avec plusieurs entreprises de Pompes Funèbres, ne pas m’y retrouver et devoir régler une facture exorbitante pour l’enterrement.”

Jacques

POMPES FUNÈBRES 3580€

REPOSEO 2769€