Comprendre

chaque étape

SIMULEZ LE COÛT
DES OBSÈQUES

ÉTABLIR UN DEVIS
triangle-bleu

Obsèques musulmanes

Deuxième religion la plus représentée en France, l’islam possède un certain nombre de rites funéraires, à connaître et à appliquer le plus fidèlement possible, afin d’aider l’âme du défunt à continuer son voyage spirituel.

Depuis le délai d’inhumation jusqu’à la mise en terre, en passant par la toilette rituelle, ces rites religieux sont bien définis et encadrés par des pompes funèbres, qui s’occupent de la cérémonie d’enterrement. Les obsèques peuvent être assurées par des pompes funèbres musulmanes.

Nous attirons votre attention sur le fait que les rites définis ci-dessous dépendent totalement du pays d’origine du défunt et de la famille. Un français musulman n’abordera pas le deuil comme un algérien musulman, qui vivra le deuil différemment d’un turc musulman…

QUELLE VISION DE LA MORT ?

Selon l’islam, la vie terrestre n’est qu’un passage dans l’existence spirituelle d’une personne.

Nous ne disparaissons pas purement et simplement à notre mort, mais au contraire, notre âme s’élève vers Dieu et le Paradis.

Pour les musulmans, cette vie terrestre est comparable à l’ombre d’un arbre, sous lequel le voyageur vient se reposer avant de reprendre sa route.

En fonction de la vie qu’il a menée, de son comportement sur Terre, le défunt fera face à son dernier jugement.

Afin de rendre hommage au défunt de confession musulmane et d’aider son âme à passer de l’autre côté, un certain nombre de rites sont à respecter.

QUELS SONT LES RITES FUNÉRAIRES MUSULMANS ?

LA TOILETTE RITUELLE

Pour les musulmans, la toilette mortuaire, au-delà de sa visée hygiénique première, remplit également un rôle spirituel.

En effet, le corps doit donc être purifié avant de pouvoir procéder aux obsèques.

Cette toilette rituelle est très réglementée et très minutieuse.

Elle doit être réalisée soit par une personne pieuse et sage, du même sexe que le défunt, mandatée par la mosquée ; soit par quatre proches du défunt, également du même sexe que ce dernier.

Le conjoint ou la conjointe du défunt peut effectuer la toilette. Pour les parents ayant perdu un jeune enfant, il est possible de procéder à la toilette rituelle.

Lors de cette toilette, le corps du défunt est placé de façon à ce que son visage soit tourné vers la Mecque, il est généralement lavé trois fois, mais l’essentiel est qu’il soit propre. Il est essuyé trois fois, puis parfumé.

Ses yeux sont clos et sa bouche est maintenue fermée par un bandage blanc.

Ses bras sont soit placés le long du corps, paumes tournées vers le haut, soit croisés sur sa poitrine. Ses jambes sont jointes et attachées ensemble.

Puis, son corps est enveloppé dans un linceul blanc composé d’un nombre impair (généralement trois) d’étoffes non cousues.

Selon le Coran, aucune atteinte à l’œuvre de Dieu ne doit être commise. Ainsi le corps d’un défunt ne doit aucunement être altéré.

Pour cette raison, les soins de conservation sont interdits dans l’islam. Le don d’organes est en revanche, autorisé. Le respect des volontés du défunt est une préoccupation centrale dans la vie du musulman.

En toute logique, la crémation est également prohibée.

LA MISE EN BIÈRE

Traditionnellement, dans l’islam, un défunt doit être mis en terre dans les vingt-quatre heures suivants le décès, simplement enveloppé d’un linceul blanc.

En France, la législation funéraire empêche toutes obsèques musulmanes avant un délai de vingt-quatre heures, et rend obligatoire l’usage d’un cercueil.

Dans le cas de l’organisation d’obsèques musulmanes en France, le cercueil sera donc choisi le plus simple possible, en bois léger et sans capiton.

Lors de la mise en bière, effectuée par le personnel des pompes funèbres ou par le personnel hospitalier, le défunt sera positionné légèrement couché sur le côté droit, et son visage doit être tourné en direction de la Mecque.

LA CÉRÉMONIE D’OBSÈQUES MUSULMANES ET LA MISE EN TERRE

La cérémonie d’obsèques musulmanes peut avoir lieu à la mosquée ou bien directement au cimetière, dans lequel se rendra l’imam.

Durant le transfert du défunt jusqu’au cimetière, toute personne croisant le cortège doit s’y joindre et accompagner le cercueil jusqu’à sa tombe.

Selon la branche de l’islam dont est issu le défunt, il appartiendra à la famille de décider quels seront les proches présents à l’enterrement. Au cimetière, les femmes restent généralement en retrait, mais ce n’est pas une obligation absolue.

Au cimetière musulman, l’imam récitera la “prière des morts”.

Elle comprend quatre Tekbir, des glorifications d’Allah prononcées à haute voix.

Après le premier Tekbir est récitée la Fatiha.

Après le second Tekbir est récitée la prière sur le Prophète.

Après le troisième, la prière pour le repos de l’âme du défunt.

Cette prière est différente des autres prières musulmanes, de par sa brièveté, et surtout de par le fait qu’elle se prononce sans prosternation ni génuflexion.

L’assemblée présente aux obsèques musulmanes reste debout pendant l’hommage.

Après la prière, l’assistance et les proches du défunt sont invités à défiler devant le cercueil, puis il est procédé à la mise en terre.

L’enterrement peut être réalisé dans le carré musulman du cimetière, afin de permettre que le défunt soit inhumé en étant tourné vers la Mecque.

Toujours dans un esprit de sobriété, la communauté musulmane peut être amenée à refuser ou non les fleurs. Encore une fois, cela dépend du pays d’origine de la famille concernée.

Pour ce qui est de la sépulture elle-même, elle sera bien-sûr également très sobre, sans fioritures. Il est toutefois autorisé de faire inscrire un verset du Coran sur la stèle.

LE DEUIL

Pour les musulmans, le deuil dure trois jours pendant lesquels certaines pratiques sont à respecter.

Ainsi il est déconseillé de se parfumer et de porter des bijoux, ainsi que de pratiquer des activités ludiques.

Certaines règles particulières s’appliquent aux femmes.

Les veuves musulmanes doivent ainsi porter le deuil entre dix jours et quatre mois. Il leur est recommandé de rester sobres. Elles ne peuvent pas non plus être demandées en mariage durant la période de deuil.

Société de pompes funèbres habilitée par la Préfecture de Police

Simulez le coût de vos obsèques :

Besoin d'aide ?

Contactez-nous au :

09 70 19 04 04

EFFICACITÉ

“J’ai perdu ma mère, je ne souhaitais pas passer des heures avec plusieurs entreprises de Pompes Funèbres, ne pas m’y retrouver et devoir régler une facture exorbitante pour l’enterrement.”

Jacques

POMPES FUNÈBRES 3580€

REPOSEO 2769€