Reposeo organise la crémation de votre proche, à partir de 1.699 €


DEMANDEZ A ÊTRE
CONTACTE

Message correctement envoyé !

VOUS VOUS SENTEZ
DÉSORIENTÉ ?

ÊTRE ACCOMPAGNÉ



Le juste prix

pencil
Reposeo vous aide à choisir le meilleur crématorium proche de chez vous ou du lieu de repos du défunt
pencil
Reposeo vous conseille pour chaque étape de vos obsèques, selon vos souhaits, et gère les démarches administratives
pencil
Reposeo vous aide à choisir la meilleure formule : remise de l'urne à la famille, dispersion au Jardin du Souvenir, colombarium
pencil
Obtenez vos devis en ligne immédiatemment, à partir de 1.699 €, sans surprise ou laissez-nous vos coordonnées

Notre accompagnement

accompagnement 2
Consacrez-vous à votre deuil et à vos proches. Reposeo s'occupe de tout
accompagnement 2
Appuyez-vous sur une équipe de psychologues, si vous le souhaitez
accompagnement 3
Reposeo Disponible 7j/7j

Les médias en parlent

Le Parisien
Top Santé
Le Figaro
lesechos
France 3
CNews (minute 39')
Le monde
Le Dauphiné
Le Dépêche du midi
RT France

Vos garanties

logo police
Société des pompes funèbres habilitée par la Préfecture de Police
logo cpfm
Confédération des Professionnels Funéraires et Marbriers
reposeo
Pompes Funèbres depuis 2004
16 avril 2020

La crémation

La crémation est l’un des deux types d’obsèques autorisées en France. Elle devient peu à peu l’option principale chez les familles, face à un décès.
Le choix revient entièrement à la personne concernée par le devenir de son corps. De son vivant, selon la loi du 15 novembre 1887. C’est pourquoi il est important d’exprimer ses volontés, dites « dernières volontés » auprès de ses proches. Les dernières volontés portent sur tous les aspects des obsèques. En particulier sur le choix d’obsèques civiles ou religieuses, d’une inhumation ou d’une crémation. La loi punit sévèrement toute entrave au libre arbitre.
En l’absence de volontés exprimées explicitement par le défunt. C’est la personne « ayant mandat pour pourvoir aux obsèques » (habituellement un membre de la famille ou le conjoint) qui fera les choix relatifs aux obsèques. La personne « ayant mandat pour pourvoir aux obsèques » est celle qui règle le montant des obsèques.

url https://www.reposeo.com/wp-content/uploads/2020/04/iStock-1044448028-crémation-1-V1.jpg

La crémation est réputée moins coûteuse ?

la crémation est perçue comme moins coûteuse que l’inhumation et plus économique. Plus écologique également. Elle devient de plus en plus répandue. La crémation est un des rites funéraires les plus anciens. Longtemps bannie de la religion catholique, elle est désormais tout à fait banalisée et tolérée par le Vatican. Et surtout par des millions de croyants. Pour d’autres cultes, elle est considérée comme une étape incontournable des obsèques. C’est ainsi le cas de l’hindouisme ou du bouddhisme. La crémation correspond à la combustion du cercueil en pin, dans lequel repose le corps du défunt. Elle est encadrée par une législation spécifique. En effet, elle doit se faire absolument dans l’enceinte d’un crématorium. Dans la partie technique. Ces lieux appartiennent à des entreprises privées sous délégation de service des communes. Tout comme l’inhumation, la crémation obéit aux mêmes délais. Quels sont-ils ? Pour le territoire français, la crémation se fait d’un à six jours après le décès (en-dehors du week-end et jours fériés). Une dérogation peut être demandée par l’entreprise de pompes funèbres mandatée. Cette procédure est loin d’être rare. En effet, les plannings des crématoriums laissent souvent peu de disponibilités. Le coût d’une crémation varie selon la ville et les tarifs imposés par la société qui régit le crématorium.

url https://www.reposeo.com/wp-content/uploads/2020/04/iStock-1203847251-crémation-3.jpg

La cérémonie au crématorium peut être civile ou religieuse

Dans les deux cas, la famille est amenée à se recueillir en la mémoire de leur proche décédé. Pendant l’hommage, des textes peuvent être lus. Il arrive également souvent que de la musique puisse être diffusée par le maître de cérémonie. Tous ces choix se font en accord avec les désirs exprimés par la famille. La crémation peut être directe (juste après la fin de la cérémonie). Ou elle peut être différée (à un autre moment de la journée).
À l’issue de la crémation, les cendres sont alors réunies dans une urne cinéraire. La loi dispose qu’une plaque indiquant l’identité du défunt ou de la défunte doit être apposée sur l’urne. Le lieu de crémation est également gravé. La même législation garantit un dépôt d’urne au crématorium, pour une durée d’un an maximum.

url https://www.reposeo.com/wp-content/uploads/2020/04/iStock-1203847251-crémation-3.jpg

Le devenir des cendres

La « personne ayant mandat de pourvoir aux obsèques » doit se charger de la prise en charge des cendres. En principe il doit respecter les volontés du défunt s’il les a exprimée. Ainsi, l’urne peut reposer dans un cimetière. C’est-à-dire qu’elle peut être inhumée dans une sépulture (en pleine terre ou dans un caveau). Ou dans un site de plus petite taille : cavurnes ou case de columbarium). La dispersion est également une option à envisager. Contrairement à une idée reçue, il n’est pas interdit de disperser les cendres en pleine nature. En revanche, cette procédure nécessite une application de la législation funéraire spécifique. A savoir que la dispersion doit se faire dans une zone naturelle accessible à tous. Un conseiller funéraire peut tout à fait vous orienter sur la procédure à suivre, et même s’en charger, pour vous. Enfin, il est interdit de conserver une urne à domicile, depuis 2008. Cependant, une urne peut être inhumée dans une propriété privée mais dans une zone accessible de l’extérieur. Ce qui suppose une servitude de passage. Selon certains rites, il est d’usage d’amener l’urne dans des temples, ce qui est le cas des bouddhistes, avec les pagodes. L’urne est alors au centre de traditions et rituels, durant toute la période de deuil.