Reposeo organise l'inhumation de votre proche, à partir de 1.699 €


DEMANDEZ A ÊTRE
CONTACTE

Message correctement envoyé !

VOUS VOUS SENTEZ
DÉSORIENTÉ ?

ÊTRE ACCOMPAGNÉ



Le juste prix

pencil
Reposeo se renseigne pour vous sur les obligations de chaque cimetière et sur l'achat de concession
pencil
Reposeo vous conseille pour chaque étape de vos obsèques, selon vos souhaits, et gère les démarches administratives
pencil
Reposeo vous aide à choisir la meilleure formule : cérémonie religieuse ou laïque, caveau neuf ou pleine terre, nombre de places, monument
pencil
Obtenez vos devis en ligne immédiatemment, à partir de 1.699 €, sans surprise ou laissez-nous vos coordonnées

Notre accompagnement

accompagnement 2
Consacrez-vous à votre deuil et à vos proches. Reposeo s'occupe de tout
accompagnement 2
Appuyez-vous sur une équipe de psychologues, si vous le souhaitez
accompagnement 3
Reposeo Disponible 7j/7j

Les médias en parlent

Le Parisien
Top Santé
Le Figaro
lesechos
France 3
CNews (minute 39')
Le monde
Le Dauphiné
Le Dépêche du midi
RT France

Vos garanties

logo police
Société des pompes funèbres habilitée par la Préfecture de Police
logo cpfm
Confédération des Professionnels Funéraires et Marbriers
reposeo
Pompes Funèbres depuis 2004
3 avril 2020

L’inhumation (ou enterrement)

L’enterrement ou inhumation est l’action qui consiste à mettre en terre directement ou non le cercueil qui renferme le corps d’une personne décédée.

url https://www.reposeo.com/wp-content/uploads/2020/04/iStock-508270557-église-1024x683.jpg

L’inhumation doit respecter certaines obligations

L’enterrement, aussi appelé inhumation. C’est un des deux modes d’obsèques légaux en France, avec la crémation. C’est l’option la plus traditionnellement répandue sur notre territoire. Par ailleurs, l’enterrement peut se faire dans un contexte de cérémonie religieuse ou civile. Il constitue également un droit fondamental. En effet, chacun a droit a une sépulture digne, peu importent ses origines et ses moyens. Lorsque l’enterrement est religieux, certains rites sont à observer strictement. Par exemple, pour les cultes chrétiens, le cercueil du défunt est d’abord exposé dans l’église. Pour les cultes musulmans et juifs, l’enterrement se réalise sans cercueil dans un linceul. Or en France, on ne peut inhumer sans cercueil. Cependant, les pompes funèbres sont habilitées à traiter toutes les personnes endeuillées avec les mêmes égards. Les conseillers funéraires vous proposeront donc une gamme de cercueils choisis, dans le respect de vos convictions profondes

url https://www.reposeo.com/wp-content/uploads/2020/04/iStock-155357818-cercueil-dans-corbillard-V1-1024x723.jpg

Inhumation en pleine terre ou en caveau ?

Il existe différents types de sépultures. Tout d’abord, lLes sépultures « pleine terre ». Le cercueil est directement en contact avec la terre. C’est le mode d’inhumation le plus simple qui soit. Enfin, il peut s’agir d’un caveau. Le caveau est une cellule en ciment, directement imbriquée dans la terre. Elle permet une protection supplémentaire contre le temps. Cependant, elle n’est pas totalement hermétique. On peut inhumer des cercueils, mais on peut aussi enterrer des urnes dans des caveaux. Ou à même la terre. Des petites « tombes à urnes », appelées cavurnes peuvent être disponibles. Cela dépend du règlement des cimetières communaux. Puisque le règlement de chaque cimetière est unique, nous ne pouvons garantir que tous les espaces disposent de cavurnes. En France, l’enterrement doit avoir lieu dans les 1 à 6 jours suivant le décès. Des dérogations peuvent être demandées par les opérateurs funéraires en cas d’indisponibilité du cimetière par exemple (travaux)… Le bois utilisé pour les enterrements est généralement le chêne, mais il ne constitue pas une obligation.

url https://www.reposeo.com/wp-content/uploads/2020/04/iStock-155357818-cercueil-dans-corbillard-V1-1024x723.jpg

Où peut-on être enterré (inhumé) ?

Pour être enterré dans le cimetière d’une commune spécifique, il faut remplir un des trois critères suivants. Premièrement, le défunt est décédé dans la commune. Ou le défunt réside dans la commune. Ou encore le défunt dispose d’une sépulture familiale dans la commune. Pour les Français expatriés, c’est la commune d’élection qui peut être prise en compte. Pour être concessionnaire, vous devez résider dans le lieu où vous comptez fonder votre sépulture. Si elle concerne un de vos proches disparus, vous serez amené à être guidé par un professionnel du secteur funéraire, qui répondra à vos questions.
Les durées et montants des concessions dépendent de chaque commune. Elles changent d’une année à l’autre. Ainsi, on considère que la durée minimale est de dix ans. Tandis que la durée maximale étant la perpétuelle. En revanche, Les cimetières proposant des concessions dites perpétuelles se raréfient. Egalement, enterrer sur un terrain privé est possible. Mais ce type d’enterrement ne peut se faire en dehors du cadre professionnel du secteur funéraire. Il y en a en effet des nombreuses obligations à respecter.
L’enterrement d’un cercueil doit obligatoirement faire intervenir 4 porteurs. Le corps doit être déplacé dans un corbillard. C’est un véhicule spécialement aménagé à cet effet. Enfin, l’enterrement est l’apanage des marbriers. Ils se voient confier la tâche de fabriquer des caveaux. Mais aussi de creuser et d’exhumer les défunts. Le marbrier est l’expert de l’enterrement. A ce titre, il exécute les travaux que vous déciderez en agence, avec votre conseiller funéraire.